Saint-Pancré est une commune française, située dans le département de Meurthe-et-Moselle et la région Lorraine.

Saint Pancré

Géographie

Carte

La commune est délimitée à l’ouest par la frontière belge qui la sépare de la province de Luxembourg. Les villages belges les plus proches sont Saint-Remy et Grandcourt.

Histoire

  • Village de l'ancienne province du Barrois.
  • L'écart de Buré-la-Ville a été rattaché à Saint-Pancré en 1811.

La Tour

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 février 2012 Bernard Brunette PS  
avril 2012 2014 René SAUNIER []  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Les élections à Saint Pancré

Démographie

Évolution de la population
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2009 -
238 267 271 276 270 283 302 312 -
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes. Source : Base Insee.

Lieux et monuments

  • Les vestiges du château de la famille de Failly, détruit à la Révolution, dont il ne subsiste qu'une tour de plan circulaire du XVIe siècle.

Tour du chateau de Saint Pancré

Édifice religieux

L’église paroissiale Saint-Pancrace, reconstruite en 1830 (date portée) en remplacement d'une chapelle « très ancienne, dans un tel état de dépérissement qu'il est impossible d’y remédier autrement que par une reconstruction totale »

Eglise de Saint Pancré

Saint Pancré Maire : René SAUNIER depuis 6 avril 2012

Secrétaire de mairie : Viviane COBUT

Horaires d’ouverture de la mairie : le mardi de 14h à 16 h et le jeudi de 16 h à 18 h

Adresse : 3 place de la Fontaine 54730 Saint Pancré Téléphone : 03.82.26.77.36 E-Mail : [email protected] La commune est administrée par un conseil municipal composé de 10 conseillers : ont été élus en 2008  : ALLIATA Michel, BAETSLE Armand, BERTON Thierry, BERTUCCICatherine, SCALCON Josiane, GAVROY Nicolas, HILGER Christian, MACYK André, SAUNIER René, et DESTENAY Alain . ont été élu en avril 2012 : GAVROY Nicolas et DESTENAY Alain Adjoints : MACYK André et GAVROY Nicolas Situation géographique

Place de la Fontaine à Saint PancréConseil municipal de Saint Pancré
 
La commune de Saint-Pancré est le résultat d’une union de deux villages, Saint-Pancré et Buré la Ville, qui occupent la vallée d’un ruisseau, le Béveau, qui prend sa source dans le bois de Cosnes et rejoint la Vire en territoire belge.
 
Saint-Pancré se situe au nord du département de Meurthe et Moselle, dans le canton de Longuyon et l’arrondissement de Briey.
La commune s’étend sur 620 ha dont 230ha sont boisés, le reste du terroir est essentiellement occupé par des parcs et des prairies pour l’élevage des bovins. Trois exploitations agricoles sont encore en activité sur la commune.
 
La commune est limitée au nord-ouest par la frontière franco-belge et les localités de Saint-Rémy (commune de Virton, et de Signeulx ; au nord par la localité de Ville-Houdlémont, au sud par Tellancourt et Fresnois, à l’est par Cosnes et Romain.
Elles est traversée par la route départementale RD 29 qui vient de Tellancourt et mène à Ville- Houdlémont.
Des chemins communaux relient Saint-Pancré à Cosnes et à St Rémy.
Deux villages Saint-Pancré et Buré-la-ville occupent la vallée d’un ruisseau, le Béveau, qui prend sa source dans le bois de Cosnes et rejoint la Vire en territoire belge.
 
Histoire locale

 Le nom de Saint-Pancré provient de Saint-Pancrace (l’un des « Saints de glace » fêté en première quinzaine de mai) patron de la commune et l’église actuelle érigée en 1833 lui est dédiée.
 Le village est établi depuis au moins le Moyen-Age.
Les constructions les plus anciennes encore visibles sont :
Ø Une ferme au 36 Grand’rue : 1628.
Ø La tour (impasse de la tour près de l’église) édifiée en 1609 vestige subsistant de la construction plus ancienne d’un château ou maison forte au rôle défensif avant l’usage de l’artillerie.
La seigneurie de Saint-Pancré est certainement très ancienne. On retrouve les noms des seigneurs au XVIe siècle.
Nicolas de Laittres décédé en 1599,
Charles Pierre de Longueval plus tard qui revend le fief à Françoise de Gorcy épouse en seconde noce de Charles François de Failly en 1689.
 
Cette famille fournira les derniers seigneurs de Saint-Pancré. On doit à Marie Anne baronne de Reumont et veuve de Jean-Baptiste de Failly l’édification d’une maison forte en 1766 (fondations visibles près de l’église).
Cette famille émigrera à la Révolution pour s’établir en Belgique.
 
Saint-Pancré faisait partie du Duché de Lorraine et devint terre française en 1766 après la mort du duc Stanislas et du rattachement de la Lorraine à la France par le roi Louis XV.
Avant cette date au plan religieux, les églises dépendaient de l’évêché de Trèves.
 
Il faut également rappeler que la Convention en 1792 découpa la France en départements et que Saint-Pancré, comme tout le Pays-Haut, faisait partie du département de la Moselle.
La Meurthe et Moselle fut créée après la guerre de 1870 et le traité de Francfort en 1871.
 
A signaler que les deux villages Buré la Ville et Saint-Pancré ont été réunis en 1810 par un décret de L’Empereur Napoléon 1er.
Vieille photo de Buré la Ville
 

Patrimoine L’exploitation du fer-fort : richesse de St Pancré au XIXe siècle

St Pancré dut sa réputation et une certaine prospérité à l’exploitation d’un gisement de fer-fort non phosphoreux à forte teneur en fer (de près de 60%).

Sentier des mines

Ce gisement affleurait le long des pentes en limite du plateau lorrain. Il fut exploité sous forme de minières jusqu’en 1865. Les crevasses et tranchées visibles dans la forêt communale, les anciens lavoirs de minerai ont fair l’objet d’un chemin balisé, en partenariat avec des associations, l’Université de Metz, le département et la région.

Profitez d’un beau dimanche pour suivre ce sentier ...

Sentier dans la forêt

La population de Saint Pancré La population de Saint-Pancré était de 284 habitants au dernier recensement de 1999, actuellement 318 environ. Ce chiffre est assez stable depuis 1946, 278 h. Au XIX e siècle la population était de 387 h en 1806, puis augmenta à 625 en 1836, 645 en 1851, 617 en 1861 période de l’exploitation forte des minières. On comptait encore 510 h en 1911 mais après la guerre 1914-1918 elle tomba à 363 h en 1921. Les rues du village La Grand’rue le long du CD 29 depuis le cimetière jusqu’à la sortie route de Ville-Houdlémont, se prolonge par la rue de la frontière qui mène à Saint-Rémy. D’autres rues à Saint-Pancré : impasse de la Tour, rue de la Renardière, chemin Moutis, rue Gué-le-Loup, rue des Cascades, Place de la Fontaine. Rues de Buré-la-Ville : rue du Pré la Dame, rue du Moulin et impasse du Ponceau.

Les associations - Vie locale

* L’Association "Génération YANG SHENG" Le Président : M. Gino MICUCCI Objet de l’association : « Nourrir le principe vital » – Favoriser, dans tous les milieux et à tous les âges, l’épanouissement et le bien-être par la pratique éducative des énergies naturelles et corporelles, et le développement de techniques énergétiques tel que : le Qi Gong, le Yang Sheng, les arts énergétiques, la diététique chinoise, la médecine traditionnelle chinoise, la méditation, le Feng Shui, les auto-massages, les Tui Na, la digitopuncture, l’herboristerie, la phytothérapie, la naturopathie, le diagnostic énergétique, la bio-énergétique, la géo-biologie ainsi que toutes les activités connexes ou semblables susceptibles de favoriser l’entretien, la préservation et l’amélioration de la santé, du bien-être et de l’épanouissement personnel, à l’exclusion de toutes activités médicales, médicinales ou thérapeutiques relevant de la compétence des professionnels de la santé.   Diffuser par tous les moyens, cours, stages, formations, séances individuelles ou collectives, ateliers, livres, publications, conférences, organisation de voyages, et toutes autres actions ou manifestations concourant a cet objectif, les informations et connaissances relatives à ces différentes pratiques.

Développer des relations avec des instituts ou organismes aux buts similaires ou complémentaires, dans le monde entier.
Tout ceci se pratique dans le cadre de la législation en vigueur.
Depuis Septembre 2012 l’association, Génération YANG SHENG organise des cours de Qi Gong hebdomadaires à la salle des fêtes de la mairie de Saint-Pancré (1er étage).
Tous les mercredi soir de 19h30 à 21h00.Site internet : www.yang-sheng.org

* L’Association Communale d’Animation et d’Equipement de Saint-Pancré : La Présidente organise : - le repas dansant de la Saint-Martin (fête patronale de Buré-la-Ville) en novembre ; - la fête patronale de Saint-Pancré en mai ; - finance l’aménagement et l’équipement de la cuisine et du mobilier du local polyvalent.

* L’Amicale des Personnes Agées Le Président, Monsieur GAVROY Pierre, organise d’octobre à mai, les jeudis cartes et goûter salle de la mairie et les "sorties cinéma" 3 ou 4 fois par an ainsi que le jeu de quilles du 14 juillet.

* L’Association communale de chasse agréée Elle gère et organise la chasse sur le territoire communale : président Monsieur WOLFF Dominique.

* Le Centre de Loisirs (étangs de pêches) Il appartient à l’ARPA de Gorcy et est animé par l’Association des Amis du Centre de Loisirs, des bénévoles qui accueillent les pêcheurs et les promeneurs. On peut y passer un agréable après-midi avec les enfants, y consommer boissons et petite restauration et louer des grilles de barbecues dans un cadre naturel préservé. Quelques pêches de nuit y sont aussi organisées chaque année. Habituellement, le centre est ouvert de mars à octobre. La salle polyvalente de la Mairie Les particuliers peuvent louer les locaux communaux et le matériel mis à disposition pour des fêtes familiales. La réservation est à faire en Mairie moyennant un chèque de caution de 500 €. * Les tarifs de location sont les suivants : Pour les habitants de Saint Pancré : - salle du bas et cuisine + vaisselle   : 200 € - ensemble du bâtiment : 250 € - salle du rez de chaussée, sans cuisine ni vaisselle  : 100 € - salle du haut sans cuisine ni vaisselle   : 100 € - goûter (4 heures d’occupation sans équipement) : 40 €   Pour les extérieurs : - ensemble du bâtiment  : 300 € Visite au sentier des minières

Etang

Saint-Pancré : Visite au sentier des minières
Une douzaine de personnes étaient au départ du sentier des minières où une visite était organisée à l’occasion des Journées du Patrimoine.
 
Elles ont été accueillies par Jean-Paul FIZAINE du club de spéléologie de Longwy qui a indiqué que le projet de ce sentier remonte à 1997, à l’initiative de la section spéléologique de l’USBL. A l’époque, les membres de cette association se sont chargés de retrouver, à travers les 15 panneaux abondamment illustrés, l’origine du « fer fort » de Saint-Pancré. Muni de divers documents, cartes et minéraux, Jean-Paul FIZAINE a retracé ses conditions d’exploitation ainsi que son intérêt économique, en particulier pour la fabrication des canons et des fusils, grâce à sa richesse et à sa pureté. Les visiteurs ont ainsi appris que, dès 1624, la forge de Hayange utilisait le fer fort de Saint-Pancré, que le XIXe siècle a sonné le glas de la sidérurgie et par voie de conséquence, l’abandon de l’exploitation.
 
Ils ont pu également, à travers un parcours assez difficile de 5 km, mesurer l’ampleur de l’activité minière entre le XIIIe et le XIXe siècle, de même que les difficultés d’exploiter aujourd’hui la forêt dans certaines zones très accidentées. L’occasion, cette année encore, de redécouvrir un patrimoine longtemps oublié et négligé.
ARTICLE PARU DANS LE REPUBLICAIN LORRAIN LE 23/09/08
Buré nb vue du ciel vue du ciel 2